Quels sont les points communs entre les zoos et les sanctuaires ?


Tant les zoos (parcs animaliers) que les sanctuaires détiennent des animaux en captivité. Le public vient les voir et en apprend plus sur les animaux. Il est demandé aux visiteurs de payer une entrée ou de faire un don pour financer le fonctionnement.      

 

Où se trouve la différence alors ?

La grande différence entre les deux se trouve dans la façon dont ils obtiennent les animaux.
Un sanctuaire ne fait pas d’élevage, n’achète pas, ne vend pas, ne procède à aucun échange et ne fait d’aucune manière que ce soit du commerce d’animaux. Un sanctuaire ne chasse pas et ne capture pas d’animaux dans la nature. Il accueille uniquement des animaux qui ne peuvent plus ni retourner ni survivre dans leur habitat naturel.
Ce sont des animaux sauvages blessés (physiquement ou émotionnellement), des animaux saisis auprès de particuliers qui les détenaient comme animaux de compagnie, des animaux amenés ou abandonnés par les propriétaires qui ne parviennent plus à s’en occuper ou à les héberger sans danger; des animaux qui viennent de zoos, de cirques, d’élevage ou de laboratoire et qui arrivent dans un sanctuaire après avoir été saisis dans un de ces lieux ou suite à la fermeture du lieu. Les sanctuaires sauvent les animaux qui seraient incapables de vivre en liberté et qui ne peuvent donc survivre qu’en captivité. Ils font tout ce qui est possible pour offrir à ces animaux un nid douillet qui les accueillera pour le reste de leur vie. Les sanctuaires n’utilisent en outre jamais les animaux pour divertir le public.
Un sanctuaire sauve donc les animaux alors que les zoos les exploitent.   
 
 
Voir EARS...   http://ears.org/

Alliance européenne des centres de sauvegarde et des sanctuaires